J’ai changé de statut plusieurs fois dans ma carrière

Les personnes qui partent aujourd’hui à la retraite ont souvent appartenu à au moins 2, voire 3 régimes différents de retraite au cours de leur carrière. Au moment de quitter sa dernière activité et de faire ses demandes de retraite, il faut redoubler de vigilance.

Anticiper

Si votre carrière a été émaillée de changements de cap, préoccupez-vous assez tôt de votre retraite. Dès l’âge de 45 ans, vous avez sûrement déjà reçu des relevés de situation individuelle et une estimation indicative globale. Vérifiez si toutes vos cotisations ont bien été enregistrées par les différents régimes auxquels vous avez été affilié, pour la retraite de base comme pour la retraite complémentaire. Et commencez aussi à identifier à partir de quel âge vous bénéficierez de vos pensions de retraite optimales, compte tenu des multiples réformes intervenues depuis plusieurs années.



Récapituler soi-même sa carrière

À partir de 55 ans, commencez à récapituler vous-même les étapes de votre carrière, les régimes de retraite qui y correspondaient, ce qu’ils sont devenus et leurs coordonnées actuelles. En effet ils peuvent avoir fusionné avec d’autres. Aidez-vous de vos bulletins de salaire, relevés de points, appels de cotisation, justificatifs de maladie, maternité, chômage, armée ou tout autre document en rapport avec vos anciennes et plus récentes activités professionnelles.

Si tout cela est éparpillé dans vos archives, ce sera aussi l’occasion de tout regrouper et de classer cet ensemble correctement. Cela permettra éventuellement de justifier telle ou telle période d’activité par la suite.


Pour les régime alignés : le guichet unique

Les personnes qui, au cours de leur carrière, ont exercé successivement différentes activités du secteur privé alignées sur le régime général, n’ont aujourd’hui qu’un seul formulaire à remplir pour obtenir toutes les retraites correspondantes. Les régimes concernés par le formulaire unique de demande de retraite sont : le régime des salariés du secteur privé, celui des agriculteurs salariés (MSA) et celui des professionnels indépendants (RSI) : commerçants, industriels et artisans. Le mieux est de choisir le dernier en date, ou celui auquel vous avez appartenu le plus longtemps.


Pour les autres régimes : chacun son guichet et son calcul

Ce guichet unique ne concerne ni le régime public (les fonctionnaires) et les régimes spéciaux, ni celui des professions libérales (Cnavpl), et des exploitants agricoles (MSA), ni les régimes complémentaires. Ceux-là conservent leur propre procédure de demande de retraite, leur propre calcul de la retraite et leur versement. Si vous y avez appartenu un tant soi peu, prévoyez de leur déposer à chacun une demande de retraite, sauf Arrco/Agric qui fonctionnent ensemble. Ensuite vérifiez bien leurs calculs pour traquer les oublis ou les erreurs. Mais si vous avez anticipé, ce sera d’autant plus facile à prouver.


Bon à savoir

Sur les relevés de carrière, ne figurent pas encore les 2 dernières années de cotisation, les bonifications pour enfants et les périodes de guerre ou de service militaire. C’est normal es éléments ne sont mis à jour qu’au moment de la demande officielle de retraite.