En France, on paye plus d’impôts qu’ailleurs : Vrai ou Faux ?

La France est-elle vraiment le pays dont le niveau d’imposition est parmi les plus élevés du monde ? « Oui » répondent les statistiques de l’OCDE, l’organisation qui regroupe 35 pays développés à travers le monde.

45,2 % c’est le prélèvement fiscal total toutes taxes confondues sur la production des richesse en une année en France, que l’on appelle PIB, le produit intérieur bruit. C’est beaucoup mais ce n’est pas encore le pays qui détient le record. And the winner is ….

Le Danemark !

Avec 50,9% de prélèvements, le Danemark détient le record de la pression fiscale, toutes taxes confondues. La TVA culmine en effet à 25%. Et sur les citoyens, le taux de prélèvement s’échelonne de 41% à 60% selon le niveau du salaire brut. En revanche sur les sociétés, la taxe ne s’élève qu’à 22 %, c’est-à-dire un taux d’imposition paradoxalement très faible par rapport à ses voisins européens (excepté l’Irlande : 12,5 %).

L’achat d’une voiture est imposé à 180% sans oublier une taxe environnementale pour les modèles les plus polluants.

2e La France : 45,2% , 3e la Belgique : 44,7%, 4e la Finlande : 44%, 5e l’Autriche : 43,5%

Non la Belgique n’est pas un paradis fiscal : l’impôt sur le revenu en Belgique est plus lourd qu’en France ! En effet en France, le taux le plus élevé est de 45% pour les revenus supérieurs à 151 200€. Tandis qu’en Belgique il s’élève à 50% à partir de 36 300 € de revenus. À cela s’ajoute les « centimes communaux », une taxe locale qui varie entre 6 et 8% de l’impôt sur le revenu en fonction des communes.

Quant à la Finlande, son taux de pression fiscal s’élève à 44%%. Comme en France l’école est gratuite, et la protection sociale est importante, tous risques sociaux confondus (maladie, maternité, chômage, invalidité, retraite).

6e execo : l’Italie et la Suède : 43,3%

Avec sa pression fiscale élevée, la Suède est tout de même parmi les meilleurs élèves de l’Europe, notamment en terme de croissance annuelle et de taux de chômage autour des 4 %. Un pays qui, en conséquence, bénéficie également de finances publiques équilibrées.

Sous la barre des 40 % de pression fiscale

  • 8e Hongrie : 39,4%
  • 9e la Norvège 38,1%,
  • 10e les Pays Bas : 37,8 %
  • 11e l’Islande : 37,1%,
  • 12e le Luxembourg : 37 %
  • 13e l’Allemagne : 36,9 %
  • 16e le Portugal : 34,5 %
  • 19e l’Espagne : 33,8 %
  • 23e le Royaume uni : 32,5 %
  • 33e l’Irlande : 23,6 %

(source OCDE, Statistique des recettes publiques 2016)