5 grandes dates avant le départ à la retraite

Nombreux sont les actifs à se demander à partir de quand ils doivent faire évaluer leur retraite ou même la demander. Si d’une manière générale il est préférable de garder un œil sur sa retraite durant toute sa carrière, voici un petit compte à rebours des 5 moments à ne pas manquer avant de quitter la vie active.

45 ans : L’entretien d’information

Depuis le 1er janvier 2012, les assurés ont un droit à l’information sur leur retraite. Ainsi à partir de 45 ans, ils peuvent demander un entretien d’information à n’importe lequel des régimes de retraite auprès duquel ils ont acquis des droits. La loi accorde un délai de 6 mois au régime pour répondre et préparer l’entretien. Car durant ce rendez-vous en tête à tête, les assurés doivent faire le point sur :

  • les droits qu’ils ont d’ores et déjà acquis dans les régimes de retraite obligatoire, de base et complémentaire,
  • la prise en compte des périodes d’étude, de service militaire, chômage, contrat aidé, formation, congé maternité, travail à temps partiel, maladie, accident du travail, etc.
  • les perspectives d’évolutions selon les options qu’ils ont et auront peut-être encore à faire au cours de la seconde partie de leur carrière.

C’est aussi l’occasion de faire des simulations (à législation constante) du montant de leur retraite en fonction de l’âge de départ et de prolongation éventuelle de leur activité.

55 ans : L’estimation indicative globale

L’estimation indicative globale est une évaluation encore plus précise de la future retraite. Elle est envoyée par courrier aux assurés à partir de 55 ans, en même temps que le relevé de situation individuelle simple (et disponible en ligne à n’importe quel âge). L’estimation indicative globale comporte :

  • un dépliant présentant l’organisation du système de retraite français,
  • les informations reprises du relevé de situation individuelle,
  • une estimation du montant possible de la retraite dans chaque régime de rattachement.

60 ans : La préparation

De moins en moins de personnes aujourd’hui peuvent prétendre à la retraite à 60 ans, surtout dans les carrières du secteur privé. En revanche, profitez de cette date anniversaire, qui reste assez symbolique pour tout le monde, pour commencer à la préparer réellement. Si ce n’est déjà fait, réunissez vos papiers, bulletins de salaires, appels et relevés de cotisations, récapitulatifs de droits et de points reçus au fil de votre carrière. Demandez un entretien d’information, faites des simulations en ligne en fonction de l’âge de départ officiel compte tenu de votre année de naissance. Evaluez vos potentialités de maintien en activité, à temps plein ou à temps partiel.

62 ans : L’âge de la retraite

Pour les personnes nées à partir de 1955, c’est l’âge officiel à compter duquel, sauf exception, les assurés ont le droit de prendre leur retraite. En revanche, s’ils n’ont pas acquis le nombre de trimestres minimum (entre 166 et 172 selon l’année de naissance), leur pension sera minorée, de manière parfois importante. Et dans ce cas il faudra peut-être envisager de continuer à travailler. Un choix qui ne se fait pas à pile ou face… Heureusement aujourd’hui tout cela se calcule très bien. A vous de jouer.

6 mois avant je jour J…

Le jour J approche. Vous avez tout préparé, vous savez à quelle date vous devez quitter votre activité, maintenant, il faut remplir les demandes de liquidation. Attention pour les fonctionnaires, ce délai de 6 mois est même réglementaire. Autrement dit : obligatoire (sauf en cas de mise à la retraite d’office, pour laquelle c’est l’administration qui se charge de tout). Mais si vous avez bien appliqué les conseils précédents vous le savez déjà !